Intégrer pleinement la formation continue des adultes dans l’Éducation Nationale

Pour une réforme efficace du réseau des GRETA au service du plus grand nombre de bénéficiaires.

Le Sgen-CFDT œuvre pour que le réseau formation continue des adultes de l’Éducation Nationale dispose des conditions pour mener à bien, de façon efficace, sa mission de service public au bénéfice du plus grand nombre, afin de faciliter la promotion sociale et la lutte contre les inégalités.

La formation continue des adultes est en mutation constante : Accord Nationaux interprofessionnels (ANI), loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel…

Des métiers mieux reconnus.

Le groupe Métier qui s’est tenu depuis 2015, faisant suite à une revendication persistante du Sgen-CFDT, a  permis d’obtenir une évolution du contrat social avec les personnels et de meilleures conditions de travail pour répondre aux enjeux de la Formation Tout au Long de la Vie (FTLV).

Les textes, qui datent de 1993, vont être remplacés par de nouvelles dispositions, tenant compte des nouvelles missions de la formation continue exercées par les personnels des GRETA et les reconnaissant. Pour les formateurs, ces textes garantiront un temps de travail effectif contenu dans les 1607 h annuelles.

Cette reconnaissance et valorisation des compétences passe par la définition d’un cadre national, garant de l’équité et de la pérennité des emplois et des structures.

Un approche pragmatique et constructive.

En s’appuyant sur des revendications élaborées collectivement, évitant d’opposer les uns aux autres, il faut promouvoir des conditions durables pour une meilleure efficacité et adaptabilité de la mission de formation continue des adultes des GRETA.

Pour le SGEN-CFDT, cela passe par la valorisation du travail effectué et une reconnaissance de l’implication, par la revendication concernant les indemnités pour l’ensemble des personnels. Il a déjà obtenu l’évolution des indemnités des personnels de direction et de gestion en une indemnité de fonction de la formation continue d’adultes. Celle-ci sera attribuée de manière plus équitable et plus transparente aux personnels de direction et de gestion qui assument des fonctions effectives dans les GRETA. L’assemblée générale du GRETA et le conseil d’administration de l’établissement support auront à se prononcer avant l’attribution. Celle-ci sera également soumise à l’avis du recteur d’académie.

Le Sgen-CFDT continue à se battre pour la mise en place d’un système d’intéressement reconnaissant l’investissement de l’ensemble des personnels.

Le Sgen-CFDT revendique une évolution des textes instaurant la fonction de conseiller en formation continue, afin de garantir un temps de travail limité à 1607 h annuelles et une revalorisation de leur prime.

Comme pour la formation initiale, le SGEN-CFDT affirme que c’est en créant les conditions pour le travail d’équipe, les projets innovants et motivants que les acteurs des GRETA sauront faire évoluer leur structure dans l’intérêt des équipes et des bénéficiaires.